Clafoutis crumble cerise pistache

Et bien voilà ! Plus de 4 mois sans poster de recettes sur le blog… Et beh, je ne me félicite pas de vous avoir abandonner si longtemps…

Pour me faire pardonner de cette longue absence, je vous propose ce délicieux clafoutis crumble aux cerises et à la pistache, et en bonus une astuce pour dénoyauter ses cerises en un tour de main 😉

Grâce à un printemps à la météo très clémente, notre cerisier nous a offert de nombreux fruits cette année. Certes, ce ne sont pas de belles cerises bien rouges au goût sucré, mais plutôt des petites cerises jaunes et roses, assez acidulées (je crois que ce sont des cerises bigarreaux Napoléon). Quoi de mieux qu’un délicieux clafoutis pour écouler le stock.

Afin de vous proposer un peu d’originalité et encore plus de gourmandise, j’ai opté pour une couche supplémentaire de crumble à la pistache. Cela ajoute une touche croquante et sucrée au moelleux du clafoutis et à l’acidulé des cerises. Mais vous pouvez opter pour la version clafoutis classique sans soucis, ce sera tout aussi bon 😉

Si vous n’avez pas de cerises, vous pouvez aussi tenter avec des abricots ou des fraises par exemple.

Les ingrédients

Clafoutis cerise

  • 800 g de cerises (à moduler à la hausse ou la baisse selon que vous préférez un clafoutis riche en fruits ou pas)
  • 40 g de beurre demi-sel + un peu pour beurrer le moule
  • 4 oeufs
  • 20 cl de lait
  • 100 g de farine
  • 60 g de sucre + 2 cuillères à soupe pour les cerises (facultatif)
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 2 ou 3 cuillères à soupe de kirsch ou d’amaretto*

* L’ajout d’alcool est facultatif, mais ça donne un bon petit goût à ce clafoutis. Pour avoir tester les deux, j’ai une préférence pour la version amaretto 😉

Crumble pistache

  • 60 g de farine
  • 60 g de pistaches entières ou en poudre
  • 60 g de sucre roux (cassonade)
  • 40 g de beurre mou (à température ambiante)

La recette

Crumble pistache

Si vous optez pour un clafoutis classique, vous pouvez passer cette étape.

Mixer les pistaches pour obtenir une poudre fine… sauf si vous avez déjà de la poudre de pistache, bien sûr 😉

Dans un saladier, mélanger du bout des doigts tous les ingrédients jusqu’à obtenir une texture sableuse.

Réserver pendant la réalisation du clafoutis (vu la canicule actuelle, j’ai remis la pâte à crumble au réfrigérateur en attendant).

Clafoutis cerise

Dénoyauter vos cerises. Cette étape est facultative et je ne rentrerai pas dans le débat qui agite les puristes du clafoutis. Oui peut-être qu’il faut laisser les noyaux pour avoir une meilleure texture et plus de goût, mais pour moi, il est hors de question de manger mon clafoutis en crachotant les noyaux, beurk 😉

Pour le dénoyauter les cerises, je vous donne une astuce impeccable, trouvée par hasard sur internet. Vous prenez une bouteille de soda américain 😉 en verre (je n’en avais pas donc j’ai pris une bouteille classique) et une baguette chinoise. Ensuite, vous posez chaque cerise sur le goulot de la bouteille, et tout en la maintenant, vous appuyez sur le noyau avec la baguette afin de le chasser du fruit.

Comme mes cerises ne sont pas du tout sucrées, je les ai saupoudrées de 2 cuillères à soupe de sucre. Selon le type de cerise que vous utilisez, vous pouvez vous passer de cette étape.

Préchauffer le four à 210°.

Faire fondre le beurre délicatement au micro-onde.

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le sel et le sucre vanillé.

Ajouter les oeufs un par un pour bien les incorporer, en versant le lait au fur et à mesure que le mélange épaissit.

Finir en ajoutant le beurre fondu.

Beurrer le moule et y déposer les cerises.

Verser la pâte par dessus. Si vous choisissez de ne pas faire le crumble pistache, vous pouvez parsemer le dessus du clafoutis avec du sucre vanillé ou de la cassonade avant cuisson.

Enfourner à 210° pour 10 minutes, puis baisser le four à 180° et continuer la cuisson pendant 5 minutes.

Sortir le clafoutis du four et le parsemer du crumble pistache, en faisant des petits amas de pâte.

Remettre au four pour 15 minutes.

Sortir du four et laisser tiédir.

Vous pouvez déguster ce clafoutis-crumble tiède ou froid. Ma préférence va à la version froide, car plus rafraîchissante l’été.

Et vous, alors, quels seront vos choix ? tiède ou froid ? cerise ou abricot ? avec ou sans noyaux ? kirsch ou amaretto ? clafoutis classique ou clafoutis crumble ? N’hésitez pas à me laisser un petit message pour m’indiquer vos choix 😉

Clafoutis aux cerises et son crumble à la pistache.